Oubliés de nos campagnes : la diagonale du vide en images

© Ulrich Lebeuf/MYOP/Secours Catholique. La vallée des oubliés. Oubliés de nos campagnes
© Ulrich Lebeuf/MYOP/Secours Catholique. La vallée des oubliés. Oubliés de nos campagnes

La diagonale du vide évoquée en cartes dans des posts précédents (voir celui sur la prospective DATAR 2020 et celui sur la compétitivité à la française) trouve son illustration sensible dans cette exposition « Oubliés de nos campagnes ». Présentée par le Secours catholique-Caritas France et l’agence Myop, du 20 novembre au 1er décembre 2013 à Paris (1), cette série de photographies de Lionel Charrier, Pierre Hybre, Olivier Jobard, Alain Keler et Ulrich Lebeuf (2) a pour objectif de « mettre en lumière ceux qui sont trop souvent dans l’ombre, favoriser une prise de conscience du phénomène grandissant de la précarité en milieu rural et surtout favoriser le changement de regard. »

Voici quelques unes de leurs paroles

Un ensemble de récits est disponible sur le site de l’agence Myop ici

Intérêt pour GeoSophie

Il n’est pas ici question d’image touristique de nos campagnes, mais bien de certains de leurs habitants, précaires anonymes, sans revendication et sans colère. Il ne s’agit pas de clichés carte postale où des paysages vides d’homme sont mis en scène (marketing à usage politique essentiellement) mais de plans rapprochés sans qualité autre que l’ambition de coller au réel dans son dépouillement. J’y vois des éléments de réflexion à de multiples échelles. A l’heure de la constitution d’un parti de la banlieue qui s’attribue la voix des exclus, il est intéressant de décloisonner le sujet. Tout cela se présente au moment où les enjeux de redistribution des aides de la Politique Agricole Commune font descendre dans la rue ceux qui les touchent. Il est choquant de voir des personnes isolées sous une tente ou dans des cabanes avec autant d’espaces de production (potentiels ou exploités) alentour. Sur le plan climatique, la diagonale du vide n’est pas le désert du Sahara, sur le plan humain nous sommes face à des réfugiés de la compétitivité. A suivre dans quelques jours sur geosophie, la présentation des mutations des espaces productifs (sujet au concours de l’agrégation de géographie).

© Alain Keler/MYOP/Secours Catholique. La diagonale du vide. Oubliés de nos campagnes
© Alain Keler/MYOP/Secours Catholique. La diagonale du vide. Oubliés de nos campagnes

Sophie Clairet

Notes :

(1) Au Point Éphémère, 200 Quai de Valmy, Paris 10. En 2014, l’exposition sera en tournée dans toute la France.
(2) Photographes de l’agence Myop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *