Catégories
Récits

A la mémoire de nos chers fils bienaimés

Ce thread a été publié sur Twitter le 9 mai, sans aucun rapport avec l’actualité internationale. « Chez papa et maman à Volx. Réveil musical. Rigole du canal de Manosque qui chante d’avril à l’automne et irrigue les champs. Bonne journée »

« C’est le bout d’une terre qui s’appelait « la Dame » (contraction de domaine). Elle appartenait à Jean Bouffier de Reillanne, le frère d’une de mes arrières grands-mères, Madeleine. »

Catégories
Récits

Education populaire, nouvelle fenêtre

Le 25 octobre sera dévoilée la carte du Tour de France 2019. Un amusement populaire réservé aux autres. « Des heures et des heures de culture beauf à la télé ». Cette semaine, des villes vont apprendre qu’elles ne font pas partie des étapes du tour. « On s’en fout » diront certains. Moi, je ne m’en fous pas. Cette carte du tour, c’est celle du plus petit dénominateur commun des Français, chacun le saisira mieux en regardant cette vidéo.

Catégories
Récits

Frontière naturelle

Cyprès plantés en haie vive en Provence le 1er avril. Les arbres arrêtent les nuages ce jour-là.

Sophie Clairet

Catégories
Récits

Bonne année 2018

Dimanche 31 décembre 2017, 10h32. Paysage le long du chemin de Lambesc en rentrant de Mallemort.

C’était un moment simple où je sentais l’amour des miens, toute l’histoire de ma famille, où je me sentais forte pour mille ans de projets et de partages. Alors, j’ai arrêté la voiture pour sortir le téléphone et prendre une photo.

À midi, j’ai préparé une épaule d’agneau désossée, avec juste un peu de spigol[1], du thym de la colline et un filet d’huile d’olive des oliviers de papa[2].

Je partage déjà la photo et à bientôt pour partager l’agneau, le thym et de belles histoires, avec une bonne bouteille de Château-Bas[3].

Sophie Clairet

[1] Spigol : mélange d’épices. https://www.spigol.com/melange-epices/spigol
[2] Il cultive ses oliviers Aglandau sans pesticide ni arrosage automatique et la cueillette des olives réunit la famille dans les collines avant les premières gelées.
[3] À consommer avec modération et à aller chercher à la cave, un lieu où les pierres ont une longue histoire à raconter. http://www.chateaubas.com/

Catégories
Récits

« Les voyageurs et le platane », la revanche

Les voyageurs et le platane, fable d’Esope (620 av J.C. – 564 av. J.C.)

En été, vers l’heure de midi, deux voyageurs, fatigués par l’ardeur du soleil, ayant aperçu un platane, se réfugièrent sous ses branches et, s’étendant à son ombre, se reposèrent. Or, ayant levé les yeux vers le platane, ils se dirent l’un à l’autre : « Voilà un arbre qui est stérile et inutile à l’homme. » Le platane prenant la parole : « Ingrats, dit-il, au moment même où vous jouissez de ma bienfaisance, vous me traitez d’inutile et de stérile. »

Il en est ainsi chez les hommes : certains sont si malchanceux que, même en obligeant leurs voisins, ils ne peuvent faire croire à leur bienfaisance.

Photo du haut : Cliché pris à Mallemort le 16 juillet 2017 et non retouché d’un tronc de platane digérant en toute quiétude un panneau d’interdiction de stationner. Ce platane est situé au 41 avenue des Frères Roqueplan.

Sophie Clairet

Catégories
Récits

Sur le chemin de la Montette, la paix en vraies couleurs

Sur la route de la Montette au Roux d’Abries, le 20 avril 2017. Cliché Sophie Clairet

Sur la route de la Montette le 20 avril 2017. Le Bric Froid parsemé de neige est une frontière qui a su laisser passer la paix, le sel et autres richesses. (Seule ombre au tableau, les bombardements commis par les Allemands en 1944, mais eux n’étaient pas du coin et ont brûlé depuis leur batterie du col la Mayt ce que les voisins italiens n’avaient sûrement pas touché). Ce banc donne vers la vallée, de là sont venus se réfugier des Vaudois fuyant les guerres de religion qui faisaient rage dans le royaume de France. Aujourd’hui le hameau du Roux vidé de ses forces vives, happées par l’appel de la modernité à Saint-Auban, Marseille, Grenoble, Lyon… après avoir été évacuées durant la Seconde guerre mondiale, est fier d’accueillir une famille de réfugiés syriens chassés par la guerre.

Sophie Clairet. En hommage à ma grand-mère née au Roux d’Abriès, à sa grandeur d’âme.

Catégories
Récits

Depuis Ithaque, de port en port

MAJ 19 juin 2018 :

cartotelling

6 janvier 2017 :

Trajectoire personnelle (hors indication des voyages d’agrément qui pourtant nourrissent aussi le regard), réalisation Sophie Clairet, janvier 2017

Sophie Clairet

 

Catégories
Récits

Meilleurs vœux pour 2017

Vue sur Marseille depuis la digue du Berry (voir ici).
Cliché & montage Sophie Clairet, décembre 2017.

Catégories
Ressources

Tout le bleu du ciel et des balcons sur Marseille

Images inspirées par l’archipel du Frioul (1). Bleu de la mer, bleu du ciel, pierres blanches aux flancs du site le plus sec de métropole, à seulement deux milles nautiques de la troisième aire urbaine de France. Sur cet archipel, les forts et les batteries militaires érigés depuis François Ier composent aujourd’hui de sauvages balcons sur la Méditerranée.
Il fallut jadis arrêter les barbaresques, protéger Marseille comme la surveiller, mettre en quarantaine les navires et empêcher les ennemis d’accoster. Sur ce dernier bastion de nature sauvage aux portes de Marseille, la quiétude relègue la guerre bien loin en Orient, mais les pierres parlent encore de contrôle et de blessures de paix. Pour le pire mais aussi pour le meilleur. Il n’est pas interdit de penser qu’en effet le statut de terrain militaire les aura protégées d’un bétonnage touristique intensif et que la présence de forts en aussi grand nombre sous une aussi belle lumière offre le mérite de faire méditer sur l’art et la manière de faire la paix.

Depuis l’île de Pomègues sur l’archipel du Frioul, vue sur les Goudes (langue de terre qui s’abaisse dans la mer à gauche du cliché) et l’île Maïre, autrement appelée île Peyro (2). Cliché Sophie Clairet, décembre 2016.