Catégories
Cartes

J’entre dans la carte en 1872 à Metz

Metz a défendu l’État au prix de la cité, alternant zones non aedificandi et emprises militaires. Entre la défaite de Charles Quint devant Metz (1553) qui signe le début de la protection française jusqu’aux guerres modernes, le fait militaire prime sur la logique de l’échange. Et lors de la première annexion en 1870, l’Empire allemand pare la ville d’une nouvelle architecture, de nouvelles casernes, modifie son dispositif défensif, qui va se retourner totalement pour faire face à la France et non plus à l’Allemagne.

Voir en plein écran

Catégories
Cartes

J’entre dans la carte à Ban Saint Martin

Les collectivités qui jouent le jeu de l’ouverture des données permettent au terreau politique et économique local de faire germer de nouveaux services sur un mode « circuit court » et au citoyen d’entrer dans sa carte. En quelques clics, voici comment entrer dans la carte à côté de chez soi, comprendre la fabrique du territoire en compilant les informations qui nous intéressent sur l’outil libre uMap développé par la communauté OpenStreetMap. Cet outil uMap est désormais référencé sur le portail des ressources de l’Éducation nationale.

Catégories
Cartes

Fais ta carte…

En quelques clics, chacun peut compiler les informations d’un territoire pour saisir son évolution dans le temps ou mesurer ses aménagements. Développé par la communauté libre OpenStreetMap (OSM), uMap apporte ce service, permet d’embarquer sur des sites des cartes dont les fonds sont maintenus par une communauté mondiale.

Désormais référencé sur le portail des ressources de l’Éducation nationale, uMap fait l’objet d’expérimentations dans de nombreux établissements scolaires. Chacun peut s’en saisir grâce aux nombreux tutoriels en ligne.

Pour commencer > Écrire « uMap » dans son moteur de recherche, ouvrir et sélectionner « créer une carte », rechercher Ban Saint Martin dans l’outil loupe à gauche, activer le petit stylo en haut > renommer la carte, enregistrer et cliquer sur la clé à droite > copier le lien d’édition secret et le coller dans un document de texte.

Pourquoi ? > Ce lien est le seul moyen de retoucher la carte, une modification possible à partir de n’importe quel ordinateur. La carte est enregistrée sur le cloud, en France, et non stockée sur son poste. Il suffit ultérieurement de la cloner ou d’en exporter les calques pour la partager.

Catégories
Articles

L’Europe spatiale, c’est aussi dans une IA de Van Gogh

Des images satellites aux peintures et aux stories, il n’y a qu’un pas. Objectif : renforcement des programmes spatiaux européens et à l’échelle locale, renforcement des équipes de chercheurs et des écosystèmes de start-ups. Ce matin de fin de COP24, on découvre sur les réseaux une belle fusée de représentations à plusieurs étages.

Image satellite retouchée par le logiciel allemand Deepart.io. Les satellites européens d’observation Sentinel fournissent tous les 5 jours des images d’une résolution de10 à 60 m selon les bandes spectrales allant du visible au moyen infrarouge.

Catégories
Articles Ressources

Recherche en archives ouvertes : thèse en ligne

Une doctorante qui commençait une recherche de géographie sur les images de paysages à l’écran a demandé ma thèse en 2017, dans un commentaire sur GeoSophie. J’ai assemblé quelques fichiers permettant une recherche par mots clés, tout en m’excusant de ne pas avoir de possibilité de transmettre les figures. Pas de trace « numérique ».

Catégories
Articles Ressources

Réussir son activité sans vitrifier la planète : L’intelligence économique du futur

Henri Dou, Philippe Clerc et Alain Juillet publient L’Intelligence économique du futur[1] en deux tomes, le premier dédié à Une nouvelle approche stratégique et opérationnelle, le second Une nouvelle approche de la fonction information. Les trois regards sont complémentaires, Henri Dou apportant son expertise à l’interface du monde universitaire – création du CRRM (Centre de Recherches Rétrospectives de Marseille) et du premier DEA de veille technologique -, Philippe Clerc celle de l’infatigable arpenteur depuis le monde francophone jusqu’aux Chambres de commerce, Alain Juillet l’approche sensible des dessous des cartes. Et encore ces quelques mots ne sauraient réduire plus de 100 ans d’expérience d’intelligence économique cumulés. Trois regards, deux tomes, et au final un objet du futur… Explications

Catégories
Récits

Education populaire, nouvelle fenêtre

Le 25 octobre sera dévoilée la carte du Tour de France 2019. Un amusement populaire réservé aux autres. « Des heures et des heures de culture beauf à la télé ». Cette semaine, des villes vont apprendre qu’elles ne font pas partie des étapes du tour. « On s’en fout » diront certains. Moi, je ne m’en fous pas. Cette carte du tour, c’est celle du plus petit dénominateur commun des Français, chacun le saisira mieux en regardant cette vidéo.

Catégories
Cartes Ressources

GeoImage, la très haute définition et son décryptage à notre portée

Il y a dix ans, des images satellites d’une telle qualité étaient réservées aux militaires. Aujourd’hui, les clichés des satellites Pléiades (1) passent les portes des cours de géographie pour apporter les indices visibles depuis l’espace des mutations de nos sociétés. Une véritable révolution technologique que de rendre accessible la très haute définition : en 70 cm de résolution, un cliché de 20 km sur 20 km pèse 16 gigaoctets. Jusqu’à présent les contraintes techniques étaient restées maîtresses du jeu.

Soucieux d’ouverture des données, les géographes Laurent Carroué et Vincent Doumerc ont trouvé l’astuce. Ils viennent de présenter au FIG de Saint-Dié la naissance de GeoImage, le portail de cette initiative commune du CNES et de l’Éducation nationale. Objectif : communiquer des photos satellites retravaillées, et une sélection de zooms, accompagnées de fiches descriptives destinées aux cours de géographie et à la préparation des concours. Mais cela ne fait de mal à personne de voyager intelligemment.

Voici trois aperçus à des échelles différentes pour saisir les très nombreuses richesses de ce portail amené à s’enrichir chaque jour sur la base de contributions volontaires des géographes. Pas besoin de login, la compréhension des images est à vous…

Une perle de Polynésie française, Bora Bora, pour tous les yeux

Bora-Bora, l’une des îles de l’archipel de la Société en Polynésie française. Cette image est présentée dans l’article « Bora-Bora : la mise en tourisme d’une île de Polynésie française »

Prise par un satellite Pléiades le 5 février 2012, cette image est en couleurs naturelles (résolution native à 0,70m, ré-échantillonnée à 0,5m). © CNES

Pour mieux comprendre l’organisation de l’espace, il suffit de dérouler la fiche, de se promener dans les zooms.

Déroulé des zooms sur Bora Bora. Chaque zoom est chargeable en haute définition.

Lire les paysages géopolitiques autrement

On entrera dans les paysages géopolitiques par une thématique « Géopolitique et stratégie » à cette adresse : https://geoimage.cnes.fr/fr/thematiques.

Zoom sur la vieille ville politique et administrative d’Oulan-Bator, capitale de la Mongolie présenté dans la fiche « Oulan-Bator : mutations économiques et urbaines et sédentarisation des éleveurs nomades des steppes ». Ce cliché permet notamment de comprendre l’organisation du pouvoir et des influences pendant la guerre froide (ambassade d’URSS puis de Russie en limite gauche de la carte le long de l’avenue de la Paix, entourée de vastes espaces verts tout à côté du palais présidentiel), et depuis (ambassade de Chine, le point brillant tout près du campus universitaire).

Prise par un satellite Pléiades le 31 mai 2014, cette image est en couleurs naturelles (résolution native à 0,70m, ré-échantillonnée à 0,5m) © CNES.

Ouvrir ce site et s’intéresser à ces images décodées, c’est participer à une nouvelle communauté en cours de constitution. Des ponts sont déjà lancés à travers le monde, par le biais des lycées français notamment. C’est aussi s’intéresser à un volet important de la politique étrangère de la France, puissance spatiale. Selon les informations diffusées par le CNES (2) en avril 2018, « Avec 37 € par an et par habitant, le budget que la France consacre aux activités spatiales civiles est le 2e au monde, après celui des États-Unis, mais avant ceux de la Chine, de la Russie ou du Japon. » Il compose l’un des deux premiers piliers de l’Agence spatiale européenne, et l’un des principaux contributeurs au projet COPERNICUS qui veille sur notre environnement.

Principaux pays contributeurs au budget de l’ESA en 2018 (3) :
France (24,2 %)
Allemagne (23,1 %)
Italie (11,8 %)
Royaume-Uni (8,4 %)
Belgique (5,1 %)
Espagne (5,2 %)
Suisse (3,8 %)
Pays-Bas (2,3 %)

Notes:
(1) https://pleiades.cnes.fr/fr
(2) https://cnes.fr/fr/web/CNES-fr/11507-le-2eme-budget-au-monde.php
(3) http://www.esa.int/About_Us/Welcome_to_ESA/Funding

Catégories
Cartes

Les impacts du changement climatique en Europe

rechauffement Europe

© Agence européenne pour l’environnement, 2017

Diffusée par le Parlement européen en septembre 2018, cette infographie utilise les données du rapport Climate change, impacts and vulnerability in Europe 2016. An indicator-based report

Également incluse dans ce rapport, l’infographie du haut de page Projected impacts of climate change on electricity production from different sources in four European regions, met en évidence les impacts sur la production d’électricité.